L’esprit absorbant de l’enfant est le dernier ouvrage écrit par Maria Montessori. Elle le présente comme “un chaînon dans le développement de notre pensée et de notre oeuvre pour la défense des forces de l’enfance…”
La fonction de l’esprit absorbant est la construction personnelle de l’enfant en terme d’adaptation à son milieu (familial et social)
Qu’est ce que l’esprit absorbant?… Concept fondamental de la pédagogie de Maria Montessori, l’esprit absorbant est la propriété psychique essentielle qui distingue l’intelligence de l’enfant au regard de celle de l’adulte.

Caractéristiques de l’esprit absorbant de l’enfant


L’esprit absorbant intègre tout ce qu’il y a autour comme un tout. Il absorbe ce qui est tangible, réel et concret mais aussi ce qui est abstrait comme par exemple la notion du beau. Il absorbe aussi ce que nous ressentons vis-à-vis de lui (nous ne pouvons pas cacher ce que l’on ressent vis-à-vis de lui). Ce tout qu’il absorbe va lui donner la conscience de qui il est et va l’aider à se construire.

Lorsque l’enfant absorbe son environnement, il le fait de façon inconsciente ; il n’a pas besoin de faire des efforts, il ne fait que suivre ce que lui dicte la nature un peu comme l’éponge absorbe le liquide dans lequel elle est plongée.

L’enfant n’absorbe pas son environnement à des moments précis, il absorbe constamment sans interruption et sans discrimination. En effet, l’enfant ne choisit pas ce qu’il absorbe. L’enfant ne fait pas de distinction entre ce qui est bien ou mal ce qui est plaisant ou désagréable ce qu’il aime ou non ; l’enfant absorbe aussi bien le positif que le négatif.

L’exemple le plus simple est celui de « l’absorption » de la langue maternelle


A la différence de l’adulte, l’enfant semble mystérieusement capable d’absorber, à travers des activités, des aptitudes variées avec une précision que nous avons du mal à imaginer.
L’esprit absorbant oriente l’enfant vers l’assimilation de toutes les aptitudes nécessaires à ses besoins quotidiens: se nourrir, nettoyer, s’habiller, s’asseoir, grimper, attraper, reconnaître, mémoriser, assimiler les usages culturels, la courtoisie, etc. Les fondements de la personnalité de l’enfant vont se constituer à partir d’une “simple” absorption de sa culture environnante.
L’esprit absorbant connaît donc des changements permanents puisque les nouvelles impressions viennent modifier ses perceptions psychiques. Une simple activité réalisée à des intervalles différents procurera toujours un enthousiasme renouvelé.
C’est la raison pour laquelle l’enfant aime répéter plusieurs fois la même activité.
C’est ce qui fait sans aucun doute la joie de l’enfance.

Périodes de l’esprit absorbant de l’enfant


D’après M. Montessori, cette forme particulière du psychisme de l’enfant dure jusqu’à l’âge de six ans.

La première période active de l’esprit absorbant va de la naissance à trois ans. C’est la période la plus “informative” pour l’enfant, celle qui donne la forme la plus profonde à son esprit. L’enfant capte alors sans discrimination tout ce qui l’environne.
En l’espace de trois ans, l’enfant aura synthétisé les aptitudes fondamentales qui lui permettront d’évoluer au sein de l’espace humain.

La deuxième période de l’esprit absorbant va de trois à six ans. Son activité mystérieuse se poursuit mais elle se focalise d’avantage sur certaines impressions (périodes sensibles) comme sur l’environnement et les relations interpersonnelles. Les nouvelles expériences viennent actualiser les impressions reçues pendant la période précédente. Pendant cette phase l’activité “extérieure” de l’enfant est beaucoup plus importante. Ses aptitudes se développent de façon continue. Et, cette fois, l’activité de l’enfant est beaucoup plus intentionnelle et consciente. Il commence à choisir les activités dont il a besoin pour assurer sa croissance et sa maturité. Du “chaos” initial émerge petit à petit sa personnalité….

L’esprit absorbant se poursuivra après cette période mais avec une bien moins grande intensité.