Qui mieux que des anciens élèves du CREMontessori peuvent vous raconter ce qu’est cette école différente ?

Des élèves du CREM se sont interrogés sur leur parcours à l’école.
Ils évoquent leurs souvenirs et nous parlent de l’après école Montessori.

Petit voyage dans l’école de nos enfants…

Marion


A la suite du CREM, je suis rentrée dans un collège privé sur Dreux; où j’ai pu rapidement m’y habituer, malgré le nombre d’élèves par classe (ou même de l’établissement) qui diffère totalement de l’école.

Même si je n’ai jamais eu de grande facilité, j’ai toujours été dans les premiers (de la 6ème à aujourd’hui en terminale), car j’ai appris à m’organiser, à être autonome, et ainsi à adopter un rythme de travail…

Je me souviens avoir été étonnée lors de ma 6ème, que quelques personnes n’avaient pas acquises certaines bases tels que le cycle de l’eau, que pour ma part je connaissais depuis la maternelle…

De plus, pour m’aider à comprendre certains cours théoriques, j’ai pu me référer au matériel montessorien correspondant, et ainsi visualiser le cour et mieux le percevoir

Sinon ce que je regrette, c’est de ne pas avoir eu de cours de chinois.

Amicalement

Agathe


Alors voilà je suis tombée sur le site de mon école bien aimée et un grand coup de nostalgie m’a prise… Surtout quand j’ai vu la phrase “Ici, chaque enfant construit l’adulte qu’il sera demain“.

Alors c’est vrai que je ne suis pas tout à fait prête d’être une adulte (eh je n’ai que 17ans!! enfin 18 dans quelques mois….) mais c’est aussi vrai que cette école restera toujours magique pour moi!

Presque chaque recoin de l’école est gravé dans mon esprit et ceci à jamais! J’y ai connu mon premier amour, mes premiers amis, j’y ai élevé des vers de terre (euh oui Josette désolée les pots retourné dans le petit jardinet c’était nous, pour trouver les vers de terres qui allaient intégrer notre “clinique d’accouchement spéciale” :) ), joué mes premières parties de foot, je me suis pris un arbre aussi, et j’ai dégringolé du “petit” château en bois… Je n’ai quasiment que des bons souvenirs!

Mais aussi de mes maitresses adorés ne vous inquiétez pas!!

Je me souviens ne pas réussir à comprendre la différence entre Russie et URSS, je me souviens de tous ces petits ateliers-exposés avec leurs cartes plastifiées (notamment la tortue, je ne sais pas ce qu’elle m’avait fait mais je me souviens bien d’elle!!), je me souviens des surprises Kinder de la vitrine des maternelles, du coin poupée, de tous ces ateliers géniaux (qui étaient malheureusement occupés sans arrêt!!) où on devait transvaser de l’eau, des grains de riz (ou quelque chose comme ça…), je me souviens des cours d’anglais et de musique,…

Bref, je souhaitais vraiment vous remercier car si je suis ce que je suis actuellement (et je dois avouer que je suis assez fière de moi en ce moment) c’est en partie grâce à vous, à l’attention que vous savez donner à chaque enfant de votre école, à cette manière si particulière d’enseigner qui rend les choses si faciles, si compréhensibles, vous avez réussi à me donner le goût à des choses que la plupart des enfants ne supporte pas, comme par exemple les problèmes de mathématiques qui me donnaient l’occasion d’utiliser le tableau noir (chose tout à fait merveilleuse pour moi à l’époque).

Vous avez su titiller ma curiosité, vous m’avez fait aimer l’école et je crois que cette phrase peu d’enfant peuvent la dire.

C’est vrai qu’aujourd’hui, les choses ont un peu changé, je suis en classe préparatoire véto et dire que j’aime aller en cours serait un peu exagéré… Mais pour moi, je n’aurai jamais pu avoir le courage d’arriver ici (avec un an d’avance qui est aussi grâce à vous!!) sans tout ce que mes 5 années à l’école Montessori m’ont apporté!

J’espère que la magie de cette école est restée intacte, en tout cas elle en à l’air.

Bon courage à toutes les “nouvelles” (ou plutôt celles que je n’ai pas connues :))

merci encore!

Hélène


J’ai effectué toute ma scolarité de primaire à l’école Montessori Maurepas. Ma sœur, actuellement en classe préparatoire physique sciences de l’ingénieur, et mon frère en 1ere S, sont aussi passés par ce système scolaire.

Je ne garde que de bons souvenirs de l’école. J’y ai certes appris les programmes comme dans une école classique, mais j’ai surtout développé de nombreux atouts qui encore aujourd’hui dans le cadre de mon cursus universitaire me servent.

J’ai appris à travailler pour moi et non pour une note, ce qui explique peut être la filière peu commune que j’ai choisi après mon bac.

Dans le cadre de l’école, j’ai appris à m’insérer dans un groupe, respecter les différences de chacun, vivre en communauté, travailler en groupe.

J’ai ainsi été en classe avec des enfants d’un autre niveau scolaire que le mien, une anglaise, des enfants avec des difficultés motrices… L’entraide et la tolérance sont des valeurs qui étaient mises en avant chaque jour. L’école reste pour moi encore aujourd’hui un peu une école de la vie.

Le système Montessori, m’a permis d’apprendre à organiser mon travail, à travailler de matière autonome, plus par curiosité que par obligation. Je suis sortie de ce système avec une grande ouverture d’esprit, un intérêt pour la découverte, mais aussi de plus amples connaissances que les élèves d’un système classique, notamment par le biais de l’enseignement de matières comme la peinture, diverses formes de travaux manuels, la musique, l’anglais… L’encadrement personnalisé que j’ai reçu m’a permis de n’avoir aucunes lacunes, mais aussi d’aller plus avant dans mes matières préférées (littérature et français).

Je suis la première élève sortie d’un cursus Montessori à avoir été accepter au collège Saint François d’Assises, après la sélection de rigueur sur dossiers et entretiens.

Ma sixième s’est extrêmement bien passée. Et pour cause, j’avais déjà vu le programme. Mon insertion, autant scolaire qu’humaine, n’a posé aucun problème et je suis restée dans les premières de classes jusqu’à la sortie du lycée. Il faut tout de même avouer que le système classique a été quelque peu décevant par opposition au système Montessori.

Rétrospectivement le collège m’a parut un peu ennuyant, plat et beaucoup moins riche que mes années de primaire. Peut être est-ce le seul point négatif que je soulignerais, après avoir eu tant d’outils à notre disposition pour apprendre, il est difficile de se restreindre dans sa soif de connaissances. D’un autre côté, l’autonomie que l’école m’avait inculquée, m’a permis de développer ailleurs des passions, j’ai passé mes années de secondaire à lire énormément et faire beaucoup de danse. Je ne peux donc que recommander ce système qui m’a tant apporté.

Lucie


Je suis très contente d’avoir eu la chance de me trouver dans une école montessori .

Elle m’a beaucoup apporté et je me sert encore de l’autonomie apprise .L’école m’a appris à travailler seule et à persévérer .On avait beaucoup de liberté mais en même temps on n’exagérait jamais .

J’y ai appris la persévérance et la régularité dans le travail. Le “matériel” utilisé pour nous faire découvrir est ludique je trouve mais aussi très éducatif. Les classes CM1 et CM2 nous préparent très bien au collège et nous apprend, le fonctionnement de celui-ci.

Qu’il n’y ai pas de récréation le matin ni l’après-midi n’est pas un manque car il n’y a pas d’interruption dans le travail ;ça permet la semaine de quatre jours , de commencer à 8h20 et de finir à 16h20.

J’ai beaucoup apprécié les ateliers .Le spectacle de fin d’année permet de préparer un spectacle en musique, chorégraphie, sketch… aussi c’est un moment festif.Nous fêtons chaque fête et son histoire c’est très intéressant.

En tout j’ai beaucoup apprécié cet enseignement qui est complet et qui nous sert toute la vie.

J’espère que vous vivrez cette aventure …!!!

Camille


Le souvenir de l’école Montessori, ce sont les spectacles de fin d’année : la préparation et la présentation du spectacle dans le jardin.

Comparaisons avec mon collège…

Beaucoup de choses sont différentes ; au collège, le fonctionnement et le mode de travail ne sont pas organisés comme à l’école Montessori.

  1. Ce qui vient à l’esprit tout de suite : à l’école Montessori l’ambiance est plus familiale qu’au collège
  2. Au collège, on est obligé de vouvoyer les adultes
  3. Les règles de vie sont différentes : il faut se lever quand un adulte entre en classe, il faut demander la permission pour se déplacer
  4. Au collège, les cours sont plus structurés, organisés : il y a des leçons à apprendre régulièrement, des contrôles fréquents pour vérifier les acquis) ; tous les contrôles sont notés sur 10 ou 20. A l’école Montessori, les contrôles se faisaient à une période de l’année sans que l’on révise.
  5. Au collège, il y a des devoirs à faire à la maison, parfois beaucoup ; à l’école Montessori, il n’y a pas de travail à la maison
  6. Au collège, il n’y a pas de matériel à manipuler, c’est agréable d’apprendre avec du matériel

En fait, tout fonctionne différemment ; il faut 2 à 3 semaines pour s’habituer en 6ème.Au début j’avais un peu de regrets de ne pas retrouver l’ambiance de Montessori, mais ça passe très vite. Au niveau scolaire, même si tout est différent dans le fonctionnement, je n’ai jamais été en difficulté ; j’ai même trouvé que les dictées en 6ème étaient bien plus faciles qu’en CM2.

Points négatifs de l’école Montessori :

  • Les amis à l’école Montessori habitent loin, il est donc plus difficile de se rencontrer en dehors de l’école, au collège ils habitent dans le même quartier

Points positifs de l’école Montessori :

  • A l’école Montessori on participe à la vie quotidienne : mettre la table, s’occuper des plus petits : au collège il n’y a pas cette solidarité, c’est dommage !
  • Le guide de travail donne la liberté d’organiser la répartition de son travail dans la semaine : au collège tout est décidé par les professeurs.
  • Chez Montessori, on fête Noël, Mardi Gras (on se déguise), le spectacle de fin d’année : au collège, on ne fête rien.